{"view":"
\r\n
\r\n
\r\n <\/i><\/a>\r\n \t\r\n
\r\n\t
\r\n\t\t

M\u00e9lissa Maltais<\/h3>\r\n\t\t

Coordonnatrice des \u00e9v\u00e9nements \u00e0 la Fondation Charles-Bruneau<\/h4>\r\n\t<\/div>\r\n\t
\r\n\t\t
\r\n\t\t\t\t\t\"\"\t\t\t\t

Histoires d\u2019enfants et de leurs proches<\/p>\r\n\t\t<\/div>\r\n\t\t

La f\u00eate des M\u00e8res a pris tout son sens le 4 mars 2011 quand je suis devenue maman pour la premi\u00e8re fois. Ce privil\u00e8ge immense, je ne croyais pas pouvoir le vivre un jour. \u00c0 l\u2019\u00e2ge de 4 ans, j\u2019ai \u00e9t\u00e9 atteinte d\u2019une leuc\u00e9mie lymphoblastique aigu\u00eb. \u00c0 l\u2019\u00e9poque, les chances de gu\u00e9rison \u00e9taient seulement de 35 %. Je faisais toutefois partie de ce petit groupe d\u2019enfants qui allait surmonter la maladie, mais avec quelles s\u00e9quelles?<\/p>\n

Au moment o\u00f9 le d\u00e9sir d\u2019\u00eatre maman se fit ressentir, les m\u00e9decins ne savaient pas si j\u2019allais pouvoir \u00eatre maman un jour d\u00fb aux traitements que j\u2019avais re\u00e7us enfant. Mon mari et moi \u00e9tions donc conscients de cette lourde r\u00e9alit\u00e9, mais avions tout de m\u00eame d\u00e9cid\u00e9 d\u2019avoir espoir d\u2019\u00eatre parents un jour et maintenant, nous le sommes! D\u2019abord en 2011, puis en 2013, la chance nous sourit \u00e0 nouveau, alors que je donnais naissance \u00e0 notre 2e enfant!<\/p>\n

Nous sommes maintenant en 2018 et… la famille s’agrandit encore. Nous aurons la chance d’accueillir un nouveau membre en octobre prochain!<\/strong> Je sais \u00e0 quel point je suis choy\u00e9e de pouvoir \u00eatre une maman malgr\u00e9 mon historique m\u00e9dical et j\u2019essaie de prendre conscience chaque jour du r\u00f4le extraordinaire qui m\u2019a \u00e9t\u00e9 donn\u00e9!<\/p>\n

Bonne f\u00eate des M\u00e8res \u00e0 toutes les mamans!<\/strong><\/p>\n<\/p>\r\n\t<\/div>\r\n<\/div> <\/div>\r\n <\/div>\r\n<\/div>"}